Upstream University

Vérifier le respect de l'obligation de publication des sources

13 mai 2011, pour diffusion immédiate.

L'utilisation du copyleft [1] impose une obligation de fournir les sources du logiciel publié sous cette licence. Ces sources doivent être complètes (rien ne doit manquer) et correspondre effectivement au binaire fourni. Or, il existe une opération technique de compilation assez simple à réaliser pour vérifier le respect de cette contrainte légale.

Quatre étapes organisent cette procédure de vérification des sources :

  1. être en possession d'un binaire publié sous copyleft ;
  2. trouver les sources correspondantes ;
  3. compiler les sources ;
  4. comparer le résultat de la compilation des sources avec le binaire initial.

Si les fichiers sont similaires, les sources sont bien complètes et l'obligation légale est respectée.

Démonstration pratique avec l'achat d'une borne WiFi.

Tout d'abord, le logiciel contenu dans la borne wifi doit être extrait. La méthode pour opérer cette extraction n'est presque jamais donnée par le constructeur, mais elle est généralement accessible sur le web. Puisqu'il s'agit d'un logiciel libre sous copyleft, ce que les conditions générales de vente affichent, le CD qui accompagne la borne WiFi fournit les sources avec des instructions de compilation. Si ces instructions sont absentes et qu'il est impossible de les obtenir sur simple demande auprès du vendeur, la preuve est faite que le copyleft n'est pas respecté et que les sources sont incomplètes. Une fois les instructions en sa possession, il suffit alors de suivre attentivement les étapes de compilation pour vérifier que les sources correspondent effectivement au logiciel de la borne. A la fin de la procédure, le binaire obtenu doit être identique au fichier extrait de la borne WiFi. Il est donc bien possible de modifier le logiciel, et par exemple réparer un bug sur la borne.

L'accès aux sources complètes imposé par le copyleft repose sur la volonté de préserver la dynamique de partage et de modification du logiciel libre. L'usage d'une procédure de vérification procède de cette même volonté.

Références

[1] - En savoir plus sur le site du GNU Project : Qu'est-ce que le copyleft ?

À propos de la Free Software Foundation

La Fondation pour le Logiciel Libre, fondée en 1985, est dédiée à la promotion des droits des utilisateurs d'ordinateurs à utiliser, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques. La FSF encourage le développement et l'emploi de logiciels libres, particulièrement du système d'exploitation GNU et de ses variantes et de la documentation libre pour le logiciel libre. La FSF renforce également la sensibilisation autour des problèmes éthiques et politiques de la liberté dans l'usage des logiciels. Son site Internet, http://www.fsf.org/, est une importante source d'information sur GNU/Linux. Des contributions pour soutenir son travail peuvent être faites à http://fsf.org/join. Son siège est à Boston, MA, USA.

Contacts Presse

Loïc Dachary. courriel : loic@gnu.org Tél : 09 51 18 43 38

Frédéric Couchet. courriel : fcouchet@fsffrance.org Tél : 06 60 68 89 31

 
Sections
Accueil
À propos
Contact
Projets
Upstream University
Gna!
Ferme GCC
Erasure Code Patent StreamScale
Contrats
Liens
April
FSF
   contact@fsffrance.org
Copyright (C) 2003-2011, FSF France, 12 boulevard Magenta, 75010 Paris, France
La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article sont permises sur n'importe quel support d'archivage, pourvu que cette notice soit préservée.
Le présent site a fait l'objet d'une déclaration a la CNIL sous le numéro 1134545. Conformément à la législation française en vigueur et plus particulièrement à la loi du 6 janvier 1978 Informatique et liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression sur ces données que vous pouvez exercer en écrivant à l'adresse de courriel suivante contact@fsffrance.org ou au siège social de l'association.