Upstream University

Tatoeba, un dictionnaire de langues pour phrases d'exemples

24 février 2011, pour diffusion immédiate.

Tatoeba [1] est un outil collaboratif de traduction de phrases d'exemples (Tatoeba signifie "par exemple" en japonais). Il est un des projets hébergés et soutenus par la FSF France [2].

C'est une jeune femme, Trang Ho, qui est à l'origine de ce projet linguistique. Ayant constaté l'absence de phrases d'illustration dans les dictionnaires en ligne lors un séjour à l'étranger, l'idée germe chez cette toute nouvelle étudiante de l'Université technologique de Compiègne de développer un dictionnaire de traduction de phrases écrites et sonores. La réussite de Wikipédia impose l'évidence d'un outil collaboratif. Ne trouvant pas d'autres étudiants disposés à l'accompagner sur le projet, elle s'initie à la programmation et réalise par ses propres moyens un premier site en 2006. Elle l'améliore pendant 3 ans, avec le soutien épisodique d'étudiants de passage, jusqu'à l'arrivée d'Allan Simon, qui devient un partenaire à part entière. Le duo forme l'équipe actuelle de Tatoeba, soutenue par une communauté qui s'est affirmée en 2010.

La journée de mobilisation mise en place en novembre 2010, destinée à recueillir le plus de contributions possibles, s'est soldée par 2899 phrases nouvelles et la langue arabe comme première langue de traduction [3]. C'est plus de 1000 nouvelles phrases écrites qui sont produites par jour [4]. Car c'est bien la communauté et les utilisateurs dans leur ensemble qui sont le ressort de la plateforme. Une fois inscrit, chaque membre participe à l'enrichissement de la base de données en ajoutant ou corrigeant des phrases. [5] La vérification de la traduction repose sur la réactivité des utilisateurs qui signalent à tout moment une erreur. Chacun peut contrôler la qualité de la proposition par l'intermédiaire de la page profil de l'auteur : celle-ci affiche le niveau de maîtrise des langues du contributeur et la qualité d'expertise reconnue pour les membres les plus actifs. La participation active d'un professeur américain, Charles Kelly, qui utilise Tatoeba pour fournir des ressources à ses étudiants pour l'apprentissage du japonais, démontre l'utilisation qui peut être faite de la plateforme à des fins scolaires et universitaires.

La prochaine étape est la sortie d'une nouvelle version : initialement prévue pour 10 langues, les près de 90 que compte maintenant la plateforme [6] oblige à augmenter les performances du système initial pour répondre aux demandes des utilisateurs de plus en plus nombreux. Le manque de temps reste l'obstacle majeur au perfectionnement de l'outil. Trang Ho, aujourd'hui salariée, et Allan Simon, toujours étudiant, ne bénéficient que de leur temps libre pour travailler sur Tatoeba. Les messages d'encouragement et de remerciements envoyés par les utilisateurs et le ralliement qui s'est opéré autour du projet, longtemps porté par la seule énergie de Trang, laissent espérer l'appui de personnes de bonne volonté et passionnées qui permettra d'affirmer le rythme de développement de Tatoeba. [7]

Références

[1] - http://tatoeba.org/fre/.

[2] - Les projets soutenus par FSF France utilisent le logiciel libre, développent un concept répondant au partage du savoir et sont portés par des individus motivés et chaleureux. http://www.fsffrance.org/.

[3] - Plus sur la journée et les statistiques : Tatoeba day & stats.

[4] - Une phrase peut être soit une traduction de phrase existante, soit une nouvelle phrase. Le nombre exact à la journée est visible ici : Activity timeline. Les phrases sonores sont moins nombreuses. Elles reposent sur l'installation d'un outil par l'utilisateur pour l'enregistrement de sa voix. La qualité auditive du message fait l'objet d'une validation. Elles sont directement accessibles sur la page : Sentences with audio.

[5] - Voir le guide pratique qui présente en détail la procédure : Comment être un bon contributeur Tatoeba.

[6] - Liste des langues : Sentences by language

[7] - A partir d'un entretien réalisé avec Trang Ho, le 22 février 2011.

À propos de la Free Software Foundation

La Fondation pour le Logiciel Libre, fondée en 1985, est dédiée à la promotion des droits des utilisateurs d'ordinateurs à utiliser, copier, modifier et redistribuer les programmes informatiques. La FSF encourage le développement et l'emploi de logiciels libres, particulièrement du système d'exploitation GNU et de ses variantes et de la documentation libre pour le logiciel libre. La FSF renforce également la sensibilisation autour des problèmes éthiques et politiques de la liberté dans l'usage des logiciels. Son site Internet, http://www.fsf.org/, est une importante source d'information sur GNU/Linux. Des contributions pour soutenir son travail peuvent être faites à http://fsf.org/join. Son siège est à Boston, MA, USA.

Contacts Presse

Loïc Dachary. courriel : loic@gnu.org Tél : 09 51 18 43 38

Frédéric Couchet. courriel : fcouchet@fsffrance.org Tél : 06 60 68 89 31

 
Sections
Accueil
Actualités
Soutenir
Intervenants
À propos
Guides techniques
Contact
Projets
Upstream University
Gna!
Ferme GCC
Contrats
Liens
April
FSF
   contact@fsffrance.org
Copyright (C) 2003-2011, FSF France, 12 boulevard Magenta, 75010 Paris, France
La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article sont permises sur n'importe quel support d'archivage, pourvu que cette notice soit préservée.
Le présent site a fait l'objet d'une déclaration a la CNIL sous le numéro 1134545. Conformément à la législation française en vigueur et plus particulièrement à la loi du 6 janvier 1978 Informatique et liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression sur ces données que vous pouvez exercer en écrivant à l'adresse de courriel suivante contact@fsffrance.org ou au siège social de l'association.